28 Avril 2021

CALIPSO, 15 ans déjà d'une mission scientifique à succès

Le 28 avril 2006, le satellite franco-américain CALIPSO s’envolait depuis Vandenberg en Californie, 15 ans de mesures scientifiques dont les apports pour la compréhension du climat sont légion.

Depuis 15 ans, la mission CALIPSO a toujours pour objectif de fournir des mesures globales du profil vertical de l’atmosphère.

Localisation géographique, altitude et propriété optiques des nuages et des aérosols, ces paramètres, collectés par les instruments embarqués à bord du satellite (Lidar, caméra et l'imageur infrarouge IRR, la contribution française à la charge utile scientifique de la mission) ont permis aux scientifiques du monde entier de mieux comprendre les mécanismes en jeu, comment les nuages et les aérosols agissent dans le changement climatique.

Les résultats obtenus par CALIPSO ont déjà donné lieu à plus de 3200 publications dans les plus grandes revues scientifiques internationales. Une véritable moisson de données, qui a  un impact considérable et de multiples retombées pour la science de l’atmosphère, le domaine d’études des climatologues lié aux questions environnementales qui nous préoccupent aujourd’hui.

En 15 ans, CALIPSO a effectué plus de 8,83 milliards de mesures grâce à la télédétection par laser, en explorant la structure verticale de l’atmosphère, les propriétés des nuages et des aérosols tels que la poussière, le sel marin, la cendre, la suie ou les aérosols volcaniques.

Pour exemple, le 10 septembre 2020, CALIPSO a effectué ces mesures de l'atmosphère pendant une période où de nombreux incendies ravageaient la Californie. Ci-contre, d’importantes fumées de couleur brune sont visibles au-dessus de l’océan Pacifique Est et les points rouges montrent l'emplacement des incendies tels que détectés par l'instrument MODIS - AQUA.

Au centre de la coupe transversale CALIPSO, on peut voir une couche élevée d'aérosols située au-dessus des panaches de fumée.

Prévu à l'origine pour une durée de vie de trois ans, la mission a été plusieurs fois prolongée et devrait s'achever fin 2023. Cette mission d'une longueur exceptionnelle a été rendue possible grâce au parfait fonctionnement du satellite et à l'intérêt constamment réaffirmé par l'ensemble des partenaires scientifiques.

© NASA 2020

La mission Calipso est opérée conjointement par le CNES et la NASA. Elle constitue un parfait exemple de coopération réussie entre les deux agences spatiales, en lien étroit avec les équipes opérant les satellites partenaires, notamment CloudSat, lancé en tandem avec Calipso.

Cette ultime prolongation va permettre de réaliser une très longue série de mesures nuages-aérosols, des données inestimables pour le climat, d'approfondir l'observation de phénomènes remarquables ou extrêmes (éruptions volcaniques, incendies, impact du confinement sur les aérosols), de faire la jonction avec les récentes ou futures missions (Aeolus en 2018, EarthCare en 2022) et de préparer de futurs programmes (ACCP/MESCAL).

Bravo et joyeux anniversaire Calipso !

Publié dans :