20 Novembre 2023

Organisation

Organisation Générale

La responsabilité d'ensemble de la Mission - incluant les coûts et le calendrier, conformément aux règles ESSP - incombe au "Principal Investigator" (PI) de la NASA, assisté des Co-PI Français (IPSL) et Américain (Hampton University).

La conduite elle-même du projet est assurée par une équipe de projet intégrée NASA-CNES, la "Mission Management Team". Cette équipe est responsable de la conduite et la planification de bout en bout de la mission, et est l'interlocuteur de l'ESSP Project Office, en charge à la NASA des programmes scientifiques précurseurs d'observation de la terre.
Elle est composée du Chef de projet NASA en charge de l'ensemble du projet, assisté des chefs de projet adjoints CNES, Ball, NASA, en coordination avec le PI (NASA) et les Co-PI (IPSL et Hampton university).

Le pilotage de haut niveau du projet est assuré par le "Joint Steering Group" (JSG), au niveau des orientations de la Mission, et par le "Mission Advisory Group" (MAP) au niveau de l'avancement général du projet.

Le Mission Advisory Panel (MAP) assure la supervision d'ensemble du déroulement du projet. Il est composé d'un directeur du Langley Center, du directeur des Systèmes Orbitaux du CNES, d'un vice-président de Ball Aerospace, du directeur de l'IPSL, ou leurs représentants, avec invitation possible d'observateurs désignés. Le MAP veille à l'avancement du projet, intervient en tant que nécessité au nom des responsables projet et des PI pour assurer la tenue des délais de fournitures, et résoudre des conflits de réalisation que l'équipe de projet n'aurait pu résoudre.

Le Joint Steering Group (JSG) a pour fonction de définir les grandes orientations ou ré-orientations programmatiques du projet. Il est également à même de trancher les problèmes que le MAP n'aurait pas su résoudre. Il est composé d'un nombre égal de représentants désignés par chaque partie, est co-présidé par l'Administrateur associé pour les sciences de la Terre, de la NASA, le Directeur adjoint du CNES pour les sciences de la terre, et comprend le directeur de l'INSU. Ce comité se rencontre sur demande d'une des parties.

En ce qui concerne le pilotage scientifique, l'ensemble des Investigateurs principaux est regroupé au sein d'une Science Team. Ce groupe est dirigé par le responsable scientifique du projet D. Winker (NASA) assisté de ces deux Co-Investigateurs, P. Mc Cormick (Univ. Hampton) et J. Pelon (IPSL). Il assiste le projet pour la définition des aspects scientifiques de la mission.

Enfin, un groupe international de scientifiques, l'"International Science Advisory Panel" (ISAP), apporte une évaluation indépendante sur les objectifs scientifiques, les avancées scientifiques obtenues, et contribue à la plus large diffusion de ces avancées dans un contexte international.

rôle de la France

Le CNES est responsable vis à vis de la NASA de l'ensemble de la partie française du projet.

Le CNES est responsable du satellite (dont l'ingéniérie d'ensemble, l'AIT, et la fourniture de simulateurs), du segment sol de contrôle, des caméras de l'imageur infrarouge, ainsi que des algorithmes de traitement IIR, du centre de traitement de l'IPSL et du site d'expertise imageur au CNES. Pendant la campagne, la responsabilité du satellite est transférée à la NASA pour les opérations sur site de lancement.

Le CNES apporte son soutien à la NASA sur les tâches de management (tout en conservant sa gestion propre pour les activités françaises) et sur les tâches système. Il apporte également un support d'expertise à la NASA pour l'imageur infrarouge dont il effectue la calibration au sol.

Pendant la vie en orbite, le CNES opère le satellite, la NASA gère la charge utile et transmet au CNES les commandes à télécharger.

Au sein de la partie française, l'IPSL est responsable des traitements scientifiques et apporte des prestations relatives à l'intrument :

  • développement d'un simulateur aéroporté de l'Imageur infrarouge + lidar,
  • développement des algorithmes imageurs IIR de niveau 2, 3 pour codage opérationnel aux US,
  • développement du site miroir d'archive des données Calipso,
  • participation à l'étalonnage de l'IIR, validation de l'IIR et des chaînes opérationnelles IIR.

Le CNES quant à lui fournit les algorithmes de traitement des données IIR de niveau 1, et développe le site d'expertise instrument IIR.